Retour sur la performance de Sophie Calle, prenant fin en 2042

Par Alma de Petiville

En recueillant les secrets d’inconnus pour les enfermer dans un mausolée au sein d’un cimetière à Brooklyn, l’artiste Sophie Calle dévoile sa dernière réalisation: « Here Lie the Secrets of the Visitors of Green-Wood Cemetery ».

unnamed-compressed

Se confesser par le biais d’une oeuvre d’art devient le projet de la plasticienne, en insérant son secret dans l’obélisque conçu par Sophie Calle.

L’ensemble de ces derniers seront incinérés par l’artiste afin de laisser place à d’autres, et d’entretenir l’oeuvre.

Un travail de nouveau habité par les thèmes de la mort et du secret, s’inscrivant dans la lignée de son « tombeau des secrets », afin d’habiter ces lieux abandonnés, et de briser la définition même du secret.

Performance qui perdurera pendant vingt-cinq ans, à Brooklyn, dans le cimetière de Green-Wood.

——

Back on the performance of Sophie Call, ending in 2042

By collecting the secrets of unknowns to lock them in a mausoleum in a cemetery in Brooklyn, the artist Sophie Calle reveals her latest achievement: « Here Lie the Secrets of the Visitors of Green-Wood Cemetery ».

To confess by means of a work of art becomes the project of the plastic artist, inserting its secret in the obelisk conceived by Sophie Calle.

All of these will be cremated by the artist to leave room for others, and to maintain the work.

A work once again inhabited by the themes of death and secrecy, following in the footsteps of her « tomb of secrets », in order to inhabit these abandoned places and to break the very definition of secrecy.

This performance will last for twenty-five years, in Brooklyn, in the Green Wood Cemetery.

Leave a Reply