Night Lie, la nouvelle exposition de Taro Izumi à la galerie Georges Philippe & Nathalie Vallois

Par Louis Collet


Peut-on cerner l’indiscernable, peut-on provoquer le hasard, peut-on apprendre à se jouer de nous ?

Taro Izumi, le peut. Il est, au Japon, un artiste singulier, un enfant terrible de l’art contemporain. Il développe depuis une dizaine d’années un univers qui s’exprime par des installations, des sculptures et des vidéos. Et dont les processus d’apparition sont liés à l’accident, au jeu, à la perturbation.

Le monde de Taro Izumi est vaste et ne se complait dans aucune forme d’art. Ses sculptures murales déjouent les lois les plus essentielles de la nature avec humour et ses vidéos d’une intelligence incommode prennent un plaisir malin à troubler nos sens.

 

Taro Izumi - Crédit Photo Omote Nobutada

Taro Izumi aime le grand, le monumental, les grandes salles du palais de Tokyo, du Moca Los Angeles ou du Musée d’art contemporain de Tokyo. En cela la tâche s’avère plus compliquée. Lui qui devra se glisser dans un trou de souris par la porte de la galerie Vallois et faire découvrir son art dans un contexte plus intimiste, plus poétique, peut-être plus parisien.

Le vernissage de l’exposition Night Lie de Taro Izumi a eu lieu à la galerie Georges Philippe & Nathalie Vallois le jeudi 27 avril au 36 rue de Seine. L’exposition se poursuit en ce moment.